Mairie de la Turbie
Avenue de la Victoire
06320 La Turbie
Tél. : 04 92 41 51 61
Fax : 04 93 41 13 99
accueil@ville-la-turbie.fr
 

Point Informations Tourisme
2, Place Detras
06320 La Turbie
Tél. : +33 (0) 4 93 41 21 15
Fax : +33 (0) 4 28 27 01 02
info@ville-la-turbie.fr

   
 
     
  Village jumelé avec
la commune de Sarre
(Vallée d'Aoste-Italie)
  Mentions Légales  

 

 

  Comment venir ? Contact Newsletter Ecard
Recherche : 
 

 

UNE HISTOIRE PRESTIGIEUSE

 

Hôtel du Righi dans le parc du Trophée - démoli dans les années 50Locomotive du Chemin de Fer à Crémaillère LaTurbie-Monaco - Exploitation arrêtée en 1932

       

« La montagne de La Turbie … est plus féconde en histoire qu’elle ne comprend d’espace dans son immense panorama »
Philippe Casimir, historien et Maire de 1912 à 1925

       
Passez sur les images   
pour avoir des informations
 

Vue sur Monaco et la Riviera Française

Trophée des Alpes

Forteresse - Gravure de Giovanni Tommaso Borgonio

Chemin de fer La Turbie - Affiche d'Hugo d'Alési

Village - Rue Comte de Cessole

Eglise Saint Michel - Photo de Marcel Loli

De par sa position dominante à plus de 500 mètres au-dessus de la mer, permettant l’observation de dizaines de kilomètres de côtes, La Turbie, zone frontalière, a toujours été considérée comme un lieu stratégique, et a longtemps servi de place forte.

La Turbie doit son nom au monumental Trophée d'Auguste (photo ci-contre). Vous pouvez en visiter toute l’année les vestiges, le musée et le magnifique parc arboré qui ouvre sur un panorama à couper le souffle. Le monument gigantesque, situé en plein coeur du village, fût édifié il y a 2000 ans par les Romains pour glorifier l’Empereur Auguste, vainqueur des dernières tribus rebelles des Alpes.
 
 Visiter le Trophée d'Auguste 
 
Grâce aux victoires d’Auguste, les Romains succèdent aux différentes peuplades qui se sont installées sur le territoire turbiasque depuis 3000 ans. A la chute de l’Empire Romain, les barbares se jettent sur la région et s’acharnent sur le Trophée.

A partir du 11ème siècle, le Trophée est transformé en forteresse, entourée par l’enceinte des premières maisons pour former le village médiéval. Place forte du Comté de Nice dès le Moyen Age, le village et ses habitants sont au centre des nombreux conflits qui ont lieu dans la région.

La forteresse de La Turbie est finalement minée par ordre de Louis XIV en 1705, et le Trophée en grande partie détruit. Après une première annexion à la France sous Bonaparte en 1793, La Turbie est définitivement rattachée à la France en 1860.

A la fin du 19ème siècle, les Turbiasques voient arriver les premiers touristes de la "Belle Epoque" et plusieurs personnages célèbres séjournent au village. En 1904, puis en 1908, deux des quartiers de La Turbie obtiennent leur indépendance, et les nouvelles villes de Beausoleil et Cap d’Ail sont créées.

Le Trophée, après avoir été classé Monument Historique en 1865, est enfin restauré à partir de 1909. Après deux guerres qui laissent de profondes cicatrices, le village, libéré le 2 septembre 1944, commence à revivre et entreprend de grands changements qui le transforment et lui donnent le charme et l’authenticité qu’on lui reconnaît aujourd’hui. 
 
 En savoir plus sur l’histoire de La Turbie
 
Tous ces évènements ont laissé à La Turbie des témoignages à découvrir absolument : aux pieds du Trophée d'Auguste, le village médiéval aux pittoresques ruelles pavées et aux belles maisons en pierres, la magnifique église baroque Saint-Michel (photo ci-contre), la fontaine monumentale, le mur d’enceinte du 13ème siècle, la carrière romaine etc.
 
 Découvrir le patrimoine turbiasque
 
 En savoir plus sur les personnages célèbres
 
 
 
Retour vers la rubrique DECOUVREZ LA TURBIE Retour en HAUT DE PAGE
 



 

 
       
   

 
 

                                                                       

 

Plan du site