C’est l’été, les vacances ! La liberté et le plaisir de plonger dans la mer, dans la piscine, dans une rivière ou dans un bassin, pour se rafraîchir, jouer, se laisser aller ou faire du sport et se dépasser. A chacun et à chaque moment son plaisir, son choix.

Nous ne voulons pas assombrir ce tableau idyllique. Pourtant, la baignade n’est pas (plus ?) le milieu naturel de l’homme. Entre le 1er juin et le 30 septembre 2015, en 4 mois (dernières statistiques connues), 436 noyades mortelles (sur un total de 1266 noyades accidentelles)  ont été enregistrées.

Pour se préserver d’un tel désastre, il faut apprendre à nager bien sûr – mais ce n’est pas possible pour tous, notamment pour les plus jeunes. Et savoir nager ne suffit pas, puisqu’il peut arriver que l’on présume de ses forces, de sa forme, face à la mer, aux éléments.

Pour que l’été soit heureux, il faut choisir ses lieux de baignade, de préférence surveillés, tenir compte de sa forme, ne jamais laisser un enfant sans surveillance, même s’il est équipé de brassards, s’informer des conditions météorologiques et des dangers localisés tels que la présence de courants.

 

Cet été 2018, les pouvoirs publics lancent une campagne « Se baigner sans danger », établie à partir de 3 réflexes :

  • CHOISISSEZ  les zones de baignade surveillées
  • Surveillez vos enfants EN PERMANENCE
  • Tenez compte de VOTRE FORME PHYSIQUE

déclinés dans une brochure de 12 pages. Nous vous invitons à télécharger ici la brochure : Se baigner sans danger : les 3 réflexes

Il vous suffira ensuite de respecter ses consignes pour passer un bel été !

Et, si vous deviez assister à un début de noyade, pensez à appeler immédiatement le 112 !