L’installation de la fibre optique commence à La Turbie cet automne et les premiers Turbiasques « éligibles » (=qui pourront se voir proposer par différents fournisseurs d’accès des offres commerciales d’accès à la fibre) le seront dès le printemps 2019. Le réseau sera déployé en totalité dans les 2 ans.

Tel est l’essentiel à retenir d’une conférence de presse donnée par Orange, lundi 2 septembre, à Beausoleil, en présence des maires de 4 communes : Beausoleil, Gorbio, Sainte-Agnès et La Turbie.

Rappelons que la fibre est en cours d’installation en France depuis plusieurs années. Les opérateurs ont préféré, selon la logique économique, commencer par équiper les grandes villes qui offrent à la fois un fort potentiel commercial et certaines facilités techniques.

Au cours de l’été 2017, dans le cadre du plan France Très Haut Débit, le gouvernement a demandé aux opérateurs Orange et SFR d’accélérer le déploiement de la fibre pour apporter à toutes les entreprises et tous les foyers le bon haut débit en 2020 et le très haut débit en 2022.

A l’été 2018, Orange et SFR se sont engagés à déployer la fibre jusqu’à l’abonné sur près de 13 millions de foyers et locaux d’ici 2020 et se sont réparti les communes. La Turbie fait partie des 3016 communes sur lesquelles Orange a pris l’engagement de ce déploiement.

Lors de la conférence de presse, Laurent Londeix, délégué régional Provence Côte d’Azur d’Orange, a expliqué que, pour desservir les 3200 logements et locaux de La Turbie,  Orange installera 7 « points de mutualisation » ainsi que tout le réseau derrière, jusqu’aux « points de branchement » (réseau dessiné en bleu sur le schéma ci-contre).

Les « points de mutualisation » sont des armoires (1,20 m x 1 m) situées sur la voie publique  et permettant chacune de desservir 300 foyers (ou bureaux).

Chaque point de branchement dessert 6 à 7 foyers.

A partir du moment où un point de branchement est équipé, les logements ou bureaux qui en dépendent deviennent « éligibles ». Dès lors, il appartient à chaque logement éligible de choisir son fournisseur d’accès qui réalisera l’installation fibre finale, depuis le point de branchement jusqu’à l’habitation (en pointillés sur le schéma).

Dans les immeubles, l’installation est gratuite, mais Orange ne pourra installer un point de branchement qu’avec l’accord préalable de la copropriété. Les syndics doivent donc veiller à inscrire cette décision à l’ordre du jour des assemblées générales annuelles…

Travail délicat (fait en direct) de soudure de deux fibres optiques permettant le raccordement d’un logement

Dans les zones pavillonnaires ou rurales, les points de branchements seront mis dans des poteaux, dans la rue. Ensuite, le raccordement pourra être plus ou moins payant pour les maisons individuelles selon la longueur de câble à installer depuis le point de branchement… Et selon les gestes commerciaux des fournisseurs d’accès – dits FAI. Il faudra profiter des offres et/ou faire jouer la concurrence !

Ni Orange, ni Inéo, la société chargée par Orange de déployer la fibre localement, ne souhaitent dévoiler le programme d’équipement des quartiers. Leurs représentants précisent simplement qu’ils prévoient d’équiper en priorité les quartiers excentrés et mal – ou pas – desservis par l’ADSL.

Enfin, il est bien clair que la fibre optique ne concerne que l’Internet et non la téléphonie mobile. Mais la fibre facilitera aussi la téléphonie via le wi-fi.

Rappelons que l’offre de base – 300 à 500 Mbits/s – permettra à plusieurs membres d’un même foyer d’utiliser des services différents sans perte de puissance ni ralentissement.