Samedi 12 janvier, les traditionnels Voeux du Maire à la population se sont déroulés dans une salle polyvalente bondée. Turbiasques et personnalités avaient répondu très  largement à l’invitation de M. le Maire.

La cérémonie fut aussi chaleureuse que le soleil qui frappait les vitres de la salle, avec la participation du Conservatoire du Sivom : le trio Pierre Palvair – composé de professeurs de musique au conservatoire de Beaulieu : Pierre Palvair (guitare & chant), Béatrice Alunni (pianiste jazz, à l’orgue) et Alain Ruard à la batterie – Le trio Pierre Palvair – composé de professeurs de musique au conservatoire de Beaulieu – assura l’ambiance musicale. Puis le Chœur du Conservatoire ouvrit la cérémonie avec deux jolies chansons qui lui ont déjà valu d’être remarqué et invité par EuroDisney. Classe !
Puis, entouré des élus de sa majorité,  Jean-Jacques Raffaele prononça son discours. Il présenta un rapide bilan de ce premier mandat, annonça le calendrier des livraisons de grands chantiers pour 2019 et assura les Turbiasques qu’il était plus que jamais à l’oeuvre pour faire progresser les gros dossiers de projets d’amélioration de la qualité de vie à La Turbie.

EXTRAITS (vous pouvez retrouver dès maintenant la totalité du discours ICI)

“12 janvier 2019. Déjà bientôt 5 ans de mandat. En 2014, vous m’avez élu, avec mon équipe, sur un programme dans lequel nous prenions DIX engagements pour l’avenir de notre commune. J’avais prévenu qu’il me faudrait deux mandatures. Je suis fier de vous dire que, aujourd’hui, ces 10 engagements sont tenus, réalisés ou en cours de réalisation bien réelle, à plus de 90%.”

“Mettre en œuvre ce programme ne fut pourtant pas facile car nous avons eu à faire face à de nombreux bouleversements venus de l’extérieur et qui ont pesé sur la vie de notre commune et ses budgets.”

“Depuis mon élection, j’ai découvert combien être Maire peut-être aussi lourd que gratifiant, plus lourd que je ne l’imaginais, plus gratifiant aussi parfois… En tout cas, il faut faire face à la réalité de chaque jour et traiter bien d’autres dossiers que la seule réalisation du programme.”

“Dans cette ambiance nationale et internationale morose – voire anxiogène -, notre devoir de maire est de continuer à organiser et à prévoir au mieux le quotidien de nos concitoyens. Sans boule de cristal pour prévoir ce que sera vraiment cette nouvelle année, je peux néanmoins vous tracer les grandes lignes de 2019 à La Turbie. Avec quelques nouvelles enthousiasmantes.”

“(…) 2019 va voir la livraison de chantiers importants :

  • en avril, la livraison des logements des villas Augusta à Detras. (…) Bientôt, des familles turbiasques vont venir s’installer et donner vie à ce nouveau quartier (…) en étant logées dans de bonnes conditions, à un prix raisonnable : voilà une nouvelle enthousiasmante !
  • Dans le même temps, la livraison du parking de Détras va offrir au cœur du village 60 places de stationnement public.
  • En juin doit ouvrir – pour les scolaires – la piscine Municipale Princesse Charlène, entièrement rénovée et mise aux normes pour un coût de un million deux cent mille Euros. Elle permettra une plus grande amplitude d’ouverture pour les scolaires et aussi pour les cours gratuits d’acqua-gym dédiés aux seniors et qui rencontrent un grand succès.
  • Fin 2019 : c’est la date prévue pour la livraison du nouveau stand de tir de l’ASCT.

Chers Amis, rassurez-vous, je ne passerai pas 2019 à couper des rubans – même s’il est bien agréable à cette occasion de constater l’arrivée à son terme de projets qui demandent bien souvent des années de préparation, d’études et de négociations.

Nous travaillons sans cesse à l’amélioration de la qualité de vie de La Turbie et à son avenir. Des projets sont donc en cours, à l’étude ou sur le point d’être lancés pour des réalisations prévues à des échéances plus ou moins longues.

– A l’entrée de Détras, nous allons réaménager une ancienne maison pour y installer le nouveau poste de la Police Municipale. Les travaux débuteront fin 2019.

– Pour le cœur de ville, nous avons deux grands projets d’aménagement, déterminants pour la qualité de vie de notre village et le dynamisme de ses commerces.

  • D’une part, la piétonisation de la place Théodore de Banville. Le projet avance. En 2019, nous verrons les premières esquisses, la mise en place d’une première concertation avec des échanges autour de ce projet – je compte sur vous tous pour participer et enrichir cette réflexion afin que ce projet soit une belle réussite.
  • D’autre part, vous l’avez sûrement remarqué : les travaux de la nouvelle caserne des pompiers ont bien démarré cet automne. Ainsi nous allons pouvoir lancer les études pour l’aménagement de la place de la Crémaillère. Rien n’est encore arrêté mais, dans ses grandes lignes, ce projet pourrait concerner un parking souterrain, un hôtel, des équipements publics, des bureaux, quelques logements et surtout un grand jardin.

– 2019 sera l’année du déploiement, tant attendu, de la fibre optique. Les premiers Turbiasques « éligibles » – c’est à dire susceptibles de se voir proposer un abonnement fibre par l’un des opérateurs – le seront au printemps.

Côté Sécurité : en 2019, nous poursuivrons le déploiement des caméras de vidéo-surveillance, ainsi que notre programme de sécurisation des voies (axes secondaires) et nous améliorerons les cheminements piétons.

– Côté transports : nous devrions pouvoir vous annoncer, d’ici l’été, la mise en service d’un bus permettant des liaisons à travers les différents quartiers de la commune.

Enfin, maintenant que l’ouverture de la bretelle de Beausoleil est actée, les travaux devraient commencer rapidement et je vais pouvoir travailler sur la création d’un mode de transports doux entre La Turbie et Monaco. D’ores et déjà, nous allons prévoir dans notre PLU en cours de révision un emplacement réservé pour un parking de dissuasion.

Malgré les coûts de ces investissements, nous n’augmenterons pas les impôts en 2019, tout en continuant à désendetter la commune – c’est à dire que ces projets seront autofinancés.